CMS : mieux comprendre les sytèmes de gestion de contenu

Si vous ou votre entreprise est en pleine réflexion quant à la création ou la refonte d’un site internet, il est possible que vous entendiez parler de CMS.

Ne craignez pas le terme compliqué : il s’agit simplement d’un « Content Management System », c’est-à-dire un système de gestion de contenu. C’est donc une solution web qui vous permet de gérer l’apparence et le contenu du site internet. 

Une majorité de sites utilisent un CMS

L'hébergement et la maintenance de votre site - BoitmobileLes premiers développeurs, en herbe ou confirmés, à s’être lancés dans la création de sites internet seront sans doute passés par Dreamweaver, Frontpage et autres logiciels. Aujourd’hui, la plupart des sites internet utilisent un CMS… et le plus souvent en open source, c’est-à-dire avec un accès libre.

Un comparatif régulièrement mis à jour par W3Techs.com montre que le CMS WordPress est le plus répandu parmi les sites basés sur un système de gestion de contenu, avec 59,2 % des parts de marché. Ce n’est pas le seul : Joomla, Magento, Drupal… intéressent aussi professionnels comme particuliers.

Il faut dire que choisir un CMS présente de nombreux avantages : une gestion facilitée de son site internet même sans connaissances informatiques poussées, la compatibilité avec tous les systèmes d’exploitation, une simplicité de gestion, la possibilité de travail collaboratif…

Et les solutions gratuites en ligne alors ?

Le choix d’une solution tout-en-un hébergée en ligne peut s’avérer compliquée dans la mesure où le nom de domaine n’est pas clairement identifié ou n’appartient pas à l’entreprise, et où le contenu hébergé sur la plateforme peut être difficile à personnaliser… ou à récupérer. C’est une solution que nous déconseillons chez Boitmobile : elle peut entraîner une perte de temps et de visibilité à court terme pour l’entreprise.

Avantages et inconvénient d’un CMS

Attention, pourtant, à ne pas se précipiter. Pour bien choisir son CMS et préparer son projet de création de site le plus sereinement possible, il va falloir se poser les bonnes questions :

  • Qui sera chargé d’animer et de surveiller mon site internet, et quelles sont ses compétences ?
  • Dans quelle mesure je souhaite renouveler les contenus proposés sur mon site ?
  • Et surtout… dans quelle mesure je souhaite disposer d’un site internet à mon image ?

Si la gestion au quotidien d’un CMS peut être accessible avec quelques bonnes pratiques, il faudra en effet passer par la case « spécialiste » pour mettre au point le site internet, que ce soit dans son fonctionnement ou dans son apparence.

Les avantages d’un CMS :

  • Pas de licence payante pour utiliser un CMS open source. Il faut néanmoins prévoir au minima l’achat du nom de domaine, l’hébergement, et éventuellement l’achat d’un « template » qui pourra ensuite être optimisé et personnalisé,
  • Simplicité de gestion et d’administration, en donnant par exemple des accès encadrés aux salariés qui seront amenés à poster des informations par exemple,
  • Adaptation aux spécificités ou aux nouveaux besoins de l’entreprise, par exemple en ajoutant un module de vente en ligne, un catalogue ou une gestion des clients,
  • Possibilité de travailler à plusieurs en même temps sur le site, ou à distance pour les professionnels qui se déplacent régulièrement,
  • Compatibilité avec les navigateurs et surtout avec les supports mobiles : il faut prendre en compte le format « responsive » et s’adresser aux mobinautes !

Les inconvénients d’un CMS :

Il y en a quand même ! Il est important de les prendre en compte avant de se lancer… notamment pour éviter les faux-pas qui feront prendre du temps.

  • Former les différentes personnes qui interviendront sur le site, dans la mesure des tâches qui leur seront confiées,
  • Vérifier que la maintenance technique du site sera assurée, soit en interne soit par le biais d’un prestataire, pour éviter au maximum bugs et failles de sécurité.